Qui sommes-nous ?

   Salut !
Nous, on est des passionnés de technologie, on a grandi avec les débuts d’internet tel qu’on le connait maintenant, les débuts de Google et Facebook est arrivé quand on était adolescent.

On a vu l’arrivée des smartphones et les premiers forfaits illimités ! On était la première génération à chatter sur Internet, à se voir à distance, à geeker en ligne…

    A l’époque on nous disant de nous méfier : mais c’était plus par peur de la nouveauté qu’une réelle menace de nos libertés.

Et comme c’était quand même une révolution, on a continué d’explorer !

La folie de la technologie et les prises de positions

C’était dingue tout ce qu’on pouvait faire en ligne : on pouvait tout apprendre, tout partager, se cacher derrière un pseudonyme et discuter avec d’autres inconnus certainement à l’autre bout du globe. A cette époque, les services de Google explosent, on pouvait collaborer en ligne gratuitement sur un document texte… simultanément ! La folie.

Par contre, en parallèle des lois viennent menacer ces libertés, en 2012, c’est ACTA qui fait parler d’elle. Des manifestations traversent l’Europe, les personnes marchent en arborant le célèbre masque « Anonymous » de Guy Fawkes. En juillet 2012, le Parlement européen rejette l’ACTA. Déjà, nous ça nous laisse un peu le goût du combat : on ne veut pas perdre nos si belles libertés.

Les premières questions

Nos études commencent, le nez dans le guidon, on apprend plein de choses. Et surtout, on s’éloigne les uns des autres. La question des relations en ligne devient alors centrale. Comment on fait pour se parler à distance, pour échanger à distance, pour jouer à distance ?
Nouts s’empare de la question. S’il apprend l’informatique en théorie le jour, c’est la nuit qu’il le met en pratique..

Car oui, depuis 2013-2014 la question de la vie privée est arrivée sur la table. Les révélations d’Edward Snowden nous ont ouvert les yeux sur pas mal de choses : on n’a pas trop envie que les États nous écoutent, on n’a pas envie que nos parents ou nos profs nous écoutent et on n’a pas envie que les entreprises nous écoutent.
On peut n’avoir rien à cacher mais en même temps vouloir que sa vie privée… reste privée justement.

Le libre VS les géants du web

Et c’est parti pour mettre les mains dans les « alternatives » : ces applications qui essaient de chiffrer de bout en bout les conversations de messagerie, qui sont un peu galères à utiliser, un peu moches, mais qui ont une petite équipe derrière qui cherche à bien faire.
Nouts découvre l’univers de la cyber sécurité et l’univers du libre. Des milliers de petites communautés qui travaillent à créer un internet respectueux de nos libertés.

Finalement ces sujets font échos avec de nombreux autres : le libre et l’open source c’est aussi le combat pour des recherches scientifiques accessibles, la médecine ou encore le combat pour les graines, la base de toute notre alimentation.
La vente des données personnelles des grands groupes vers des plateformes publicitaires (entres autres) n’est plus un secret, c’est du sérieux, ça brasse beaucoup d’argent et c’est notre vie privée en jeux. Mais pas que.
Les grands groupes du numériques ont un pouvoir si important qu’ils peuvent influencer une élection ou orienter le développement agricole de certains pays.

Transmission

On en parle à nos proches, Nouts monte son petit serveur de services libres auto-hébergés pour les amis, pour leur donner les moyens de fonctionner sans les GAFAM (Google Amazon Facebook Apple Microsoft).
On essaie de sensibiliser autour de nous, de dire qu’il faut se poser deux trois questions même si tout le monde utilise tels et tels services.

Et là on comprend. Il faut qu’on aille plus loin et qu’on permette à nos proches de partager autour d’eux. Il faut pouvoir faire passer le message à un plus grand nombre.
Alors on décide de créer Tigwali, un petit lieu sans prétention, pour parler à tout le monde. Le site nait début 2020.

  1. On souhaite démystifier les sujets informatiques, car ils sont trop omniprésents dans nos vies pour qu’on ne se les approprie pas.
  2. On souhaite montrer que des alternatives existent, que des femmes et des hommes se mobilisent… et que vous pouvez en faire parti.

Tigwali c’est un projet porté par Nouts et Amequo, avec l’aide précieuse de Julien, Elisa, Maude et le soutien de nos proches.

Si vous souhaitez en savoir plus ou nous contacter : contact@tigwali.fr